Une journée d’entraînement dans un camp de Muay thaï

Le Muay thaï est l’un des sports les plus exigeants au monde. C’est aussi une activité très éprouvante qui demande beaucoup entrainement. En effet, pour améliorer son niveau technique et sa condition physique, Le pratiquant doit puiser dans ses ressources mentales et corporelles pour donner le meilleur de lui-même et parfois dépasser ses limites. Dans un camps d’entraînement, se préparer physiquement pour des combats de Muay thaï et l’un des exercices les plus durs qu’un adepte peut éprouver. En plus des qualités physiques et mentales, il doit développer plusieurs autres qualités de combat aussi importantes, comme l’agilité, la concentration, la force de frappe, l’équilibre, le réflexe, la coordination des mouvements, et la vitesse. C’est un programme rigoureux qui doit couvrir tous ces points et qui commence très tôt dans la journée, ci-dessous un exemple d’une journée d’entraînement dans un camp de Muay thaï.

La séance matinale

Comme le dit si bien le proverbe, se coucher de bonne heure, se lever de bonne heure, amènent la santé, la richesse et le bonheur ! Les boxeurs le savent très bien c’est pourquoi la séance matinale débute souvent au lever du soleil. Un programme type intensif serait comme le suivant :

  • Une course de 40 à 60 min sur une distance allant jusqu’à 8 km.
  • 10 min d’étirements pour améliorer la souplesse, relâcher les muscles et soulager les articulations.
  • 10 à 15 min de saut à la corde ou de montée et descente d’escaliers pour fortifier les muscles des mollets, des quadriceps, et des fessiers. Ces exercices sont grandement bénéfiques pour brûler les calories.
  • Des exercices d’abdominaux et de pompe pour travailler la ceinture abdominale, les pectoraux et les dorsaux. C’est un entraînement essentiel pour un boxeur.
  • Des exercices de shadow boxing pour améliorer la technique, la rapidité et l’endurance du boxeur.
  • Des exercices de frappes au Pao (6 à 8 rounds avec des coups de pied, et des coups de genoux).
  • Des exercices de frappes au sac dans lesquelles le boxeur travaille ses coups de poings, de coudes, de pieds, et de genoux.
  • Des exercices de musculation en salle, avec des tractions à la barre.
  • Des entraînements de sparring qui vont permettre au boxeur de travailler ses mécanismes de combat avec un partenaire.

C’est une occasion pour le boxeur de développer ses points forts et d’améliorer ses points faibles.
D’habitude l’exercice de l’après-midi est plus intense. Le boxeur doit bien se reposer après l’exercice matinal et prendre une bonne sieste avant de recommencer !

La séance d’après midi

Les exercices sont pratiquement les mêmes que ceux du matin sauf que la durée et l’intensité de l’entraînement sont prolongés. Le boxeur doit se concentrer encore plus à développer sa technique et à travailler ses réflexes de combat.

 

C’est vrai que l’entraînement dans un camp de Muay thaï est très dur, mais les résultats sont très impressionnants, et au bout de quelques jours on commence à sentir le changement. Finalement, le jeu en vaut la chandelle!